Qui est Victoire Ingabire Umuhoza ?

Victoire Ingabire Umuhoza est présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU – Inkingi), un parti politique d’opposition démocratique au régime autoritaire du président rwandais, Paul Kagame. Le 16 janvier, 2010, après dix-sept ans d’exil aux Pays-Bas, elle est rentrée au Rwanda pour faire enregistrer son parti et pouvoir se présenter aux élections présidentielles prévues en août de la même année.
Elle est rentrée au Rwanda accompagnée de collaborateurs civils non armés, mais déterminés et inspirés par les principes de la non-violence et la construction de la paix. Elle n’a pas caché sa volonté d’inclusion, de justice pour tous et de dialogue national qui devrait mener à une transition vers une démocratie pluraliste en faveur et avec tous les rwandais. Regrettant que tous les changements de régime au Rwanda se soient, sans aucune exception, opérée par des coups de force militaires, Victoire Ingabire voulait un changement démocratique et constitutionnel, basé sur les principes d’un État de droit garantissant la justice sociale.

 

Ses ennuis commencent au lendemain de son arrivée à Kigali, avec une campagne de lynchage médiatique sans nom. En avril 2010, elle fut arrêtée, puis libérée et placée en résidence surveillée. Le 14 octobre 2010, elle fut de nouveau arrêtée, maltraitée par la police et incarcérée à la sinistre prison centrale de Kigali où elle est toujours internée. Le 13 décembre 2013, Victoire Ingabire a été condamnée par la cour suprême de Kigali à 15 ans de prison. Son procès fut émaillé de beaucoup d’irrégularité avec des motivations politiques.

 

Ce procès a été dénoncé par les défenseurs des droits de l’homme, entre-autres, Human Rights Watch, Amnesty International, par Mr Maina KIAI, Rapporteur des Nations Unies pour les droits de l’homme, en charge du Rwanda, dans son rapport final (A/HRC/20/20/Add.2 du 10 juin 2014) etc.

 

Le 13 septembre 2012, Victoire Ingabire Umuhoza, – ainsi que deux autres figures politiques du Rwanda, Bernard Ntaganda et Deogratias Mushyayidi – a été nommée pour le Prix Sakharov 2012 du Parlement européen pour la liberté de l’esprit ;

 

Dans sa résolution (2013/2641(RSP) du 25 mai 2013, le Parlement Européen a exprimé de « vives préoccupations au sujet du procès en première instance de Madame Victoire Ingabire Umuhoza », a condamné « la nature politique du procès », avant de « demander que l’Union européenne envoie des observateurs pour le procès en appel de madame Ingabire ».

 

Victoire Ingabire a déposé une plainte à la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) basée à Arusha (Tanzanie). Deux jours avant l’audition le 4 mars 2016, le Rwandais a notifié la cour qu’il se retire de ce procès.

 

Le 06 Octobre 2016, le Parlement européen a voté une nouvelle résolution – Résolution du Parlement européen sur le Rwanda : l’affaire Victoire Ingabire (2016/2910(RSP)) – et « demande une révision prompte et impartiale de l’affaire Victoire Ingabire qui s’appuie sur des faits, respecte le droit et soit libre de toute restriction, influence indue, pression ou menace ; demande que les droits de Victoire Ingabire, dont le droit à une représentation en justice et à bénéficier d’un régime alimentaire et de soins adéquats, soient respectés pendant son séjour en prison ».